Vous aimez cette page? Partagez-la avec vos réseaux sociaux

Partager cette page:

Les biotechnologies

Actualités Biotech

« Sup'Biotech m'a permis de m'épanouir professionnellement et personnellement »
24/07/2017 10:00:04 Le blog de Sup'Biotech

Célébrée de la plus belle des façons lors de la cérémonie de remise des titres organisée le vendredi 16 juin 2017 à la Maison de la Mutualité (Paris 5e), la promotion 2016 de Sup'Biotech compte trois Majors correspondant à chacune des spécialisations de l'école : Olivier Bequignon (Majeure Recherche & Développement), Cindy Carrière (Majeure Bioproduction et Qualité) et Soline Alardet (Majeure Marketing et Management des Produits). Pour Sup'Biotech, cette dernière revient sur son parcours et ses années passées à étudier les biotechnologies.

temoignage_ancien_etudiant_major_promotion_2016_Majeure_Marketing_Management_Produits_supbiotech_01.jpg

Soline Alardet

Que représente Sup'Biotech pour toi ?
Soline Alardet : Sup'Biotech restera à jamais gravée dans ma vie. Et oui, c'est l'école où j'ai passé cinq ans... mais c'est bien plus encore ! C'est elle qui m'a permis de trouver ma voie, de m'épanouir professionnellement et personnellement, de vivre des expériences extraordinaires et de faire des rencontres inoubliables. On peut donc dire que je suis fière d'être de Sup'Biotech, d'avoir suivi cette belle formation et d'être maintenant une ambassadrice de cette école dans le monde professionnel !

Que représente pour toi le fait d'être Majore de ta promotion ?
Une grande fierté ! C'est l'aboutissement de plusieurs années de travail, de centaines de projets, de partiels, de TP et j'en passe... Cela me motive encore plus à représenter l'école fièrement.

Que retiens-tu de ton cursus ?
Le dynamisme de l'école qui est toujours en mouvement. Sup'Biotech est ouverte aux propositions des étudiants, qu'il s'agisse de la création d'une association ou des demandes d'adaptation concernant les cours/projets... Les étudiants sont vraiment impliqués dans la vie de l'école et cela rend l'expérience encore plus intéressante.

temoignage_ancien_etudiant_major_promotion_2016_Majeure_Marketing_Management_Produits_supbiotech_02.jpgQuel est ton parcours depuis la fin de tes études ?
Après mon cursus, j'ai décidé de prolonger ma formation par un Mastère spécialisé en marketing management et digital à l'ESSEC. Mon objectif était de compléter ma formation en marketing et d'acquérir de nouvelles compétences, telles que le management, le marketing digital, la comptabilité ou encore les systèmes de santé - via la chaire ESSEC Santé. Aujourd'hui je suis en stage en tant qu'assistante chef de produit au sein du laboratoire MSD France.

As-tu une anecdote que tu aimerais nous raconter ?
Impossible ! je ne peux me résoudre à ne choisir qu'un seul souvenir parmi les milliers que j'ai en tête !

Quel conseil donnerais-tu aux étudiants souhaitant devenir ingénieur dans le secteur des biotechnologies ?
De faire Sup'Biotech ! Plus sérieusement, comme le titre d'ingénieur couvre de multiples champs d'application - R&D, études cliniques, qualité, marketing, business development... -, je dirais à ces étudiants de veiller à cultiver leurs différences et à mettre en avant leurs qualités. Avec toutes les possibilités qui s'offrent à eux, ils trouveront forcément leur voie : ils n'auront alors qu'à persévérer !


Sept étudiantes de Sup'Biotech sur le podium du challenge Biomminovate
19/07/2017 18:04:01 Le blog de Sup'Biotech

Organisée au mois de juin, la seconde édition de Biomim'Expo, le salon de référence consacré au biomimétisme, permettait à des équipes étudiantes porteuses d'un projet bioinspiré de s'affronter lors du challenge Biomminovate. Porté par sept étudiantes de 3e année dans le cadre des Sup'Biotech Innovative Projects (SBIP), le projet Athenolive a réussi à séduire le jury et se hisser sur la troisième marche du podium grâce à son concept destiné aux oléiculteurs. Chef de projet au sein de cette formation promise à un bel avenir, Marion Canale (Sup'Biotech promo 2019) revient sur cette première réussite et dévoile les grandes lignes de cette idée novatrice.

retour_biomim_expo_challenge_biominnovate_podium_equipe_sbip_etudiants_ingenieurs_supbiotech_2017_01.jpgEn quoi consiste ton rôle au sein de l'équipe ?
Il consiste surtout à bien répartir et coordonner les tâches au sein de l'équipe sur différents aspects, de la recherche à la réalisation technique, en passant par la communication. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé lors du challenge Biomminovate : nous étions toutes bien organisées et chacune savait quel point du projet elle devait aborder lors de la présentation. Si nous avons su faire une bonne impression, c'est grâce à cela et à notre concept résolument écologique.

retour_biomim_expo_challenge_biominnovate_podium_equipe_sbip_etudiants_ingenieurs_supbiotech_2017_04.jpgComment t'es-tu retrouvée chef de projet ?
Cela est arrivé naturellement. En fait, l'idée même d'Athenolive vient d'une histoire personnelle, celle de mon grand-père. Depuis quelques années, et notamment depuis 2014, le bassin méditerranéen doit faire face à l'arrivée d'une « mouche de l'olive » capable de ravager les oléicultures. Mon grand-père a justement vu ses récoltes être touchées. Cela a été le point de départ du projet car les solutions visant à contrer cette mouche n'étaient jusque-là pas satisfaisantes d'un point de vue écologique. Nous voulions développer une alternative aux pesticides et insecticides présents sur le marché, ainsi qu'aux pièges artisanaux et rudimentaires comme ces bouteilles en plastique qu'on découpe pour y mettre du miel par exemple.

retour_biomim_expo_challenge_biominnovate_podium_equipe_sbip_etudiants_ingenieurs_supbiotech_2017_03.jpgDe quelles sortes de ravages parle-t-on ?
Quand une mouche pique une olive, elle va pondre sa larve dedans et marquer l'olive par une substance spécifique - qui reste encore à identifier - afin d'envoyer un signal aux autres mouches. Une fois infectée, l'olive ne change pas d'aspect. C'est uniquement lors son passage à la presse à froid que l'on se rend compte de son état, l'huile produite possédant alors un goût âpre. L'huile n'est alors pas toxique pour l'homme, mais tout simplement imbuvable.

retour_biomim_expo_challenge_biominnovate_podium_equipe_sbip_etudiants_ingenieurs_supbiotech_2017_02.jpgQuelle est la solution imaginée par Athenolive ?
Nous sommes parties des interactions existantes entre cette mouche et l'olive. Il faut savoir que cette mouche est uniquement attirée par les olives mûres n'ayant pas été infectées : elle n'ira jamais vers une olive déjà piquée par une autre mouche. Nous souhaitons donc analyser les substances présentes sur les olives infectées et les olives saines afin d'ensuite les utiliser dans notre système de bio-traitement qui se compose de deux parties : l'une répulsive, pour éloigner les mouches des cultures via des dispositifs à proximité des oliviers servant à faire croire que la culture est déjà infectée, et l'autre attractive, pour les attirer dans des boîtes prévues à cet effet. Dans ces boîtes se trouveront de fausses olives qui, non contentes d'attirer les mouches, permettront de leur injecter des bactériophages. En effet, la mouche possède une certaine bactérie dans son système digestif qui, au stade adulte, rentre en symbiose avec la mouche et accroit sa fertilité ainsi que sa vivacité. En empêchant cette symbiose et en détruisant cette bactérie, on pourra limiter sa capacité à proliférer. Ainsi, grâce à cette solution, les mouches ne se rapprocheront plus des olives saines.

retour_biomim_expo_challenge_biominnovate_podium_equipe_sbip_etudiants_ingenieurs_supbiotech_2017_05.jpg


Elles composent l'équipe Athenolive :
Amélie Blancho, Marion Canale, Mélanie Cohen, Clélie Lubanza, Léa Nguon, Aleksandra Nikolova et Kasthoori Senthilkumar


Revivez la cérémonie de remise des titres de la promotion 2016 de Sup'Biotech en vidéo
17/07/2017 10:01:04 Le blog de Sup'Biotech

Pour recevoir leur diplôme, les étudiants de la promotion 2016 de Sup'Biotech étaient conviés à la Maison de la Mutualité (Paris 5e) lors de la traditionnelle cérémonie de remise des titres organisée le vendredi 16 juin 2017. Entourés des équipes de l'école, de leurs parents et amis, des Anciens, ainsi que de l'équipe dirigeante de IONIS Education Group, ces 91 jeunes diplômés célébraient de la plus belle des façons leur entrée officielle dans la vie active. Revivez dès à présent ce grand moment en vidéo en compagnie de Vanessa Proux, directrice générale de l'école, du Pr. Jean-Claude Chermann, co-découvreur du virus du sida et parrain de la promotion 2016, et de deux diplômés prêts à conquérir le monde des biotechnologies : Matthieu Da Costa et Tamara Silvain.


Le Bio Club, Fête de la Nature, Oxfam Trailwalker : ça s'est passé à Sup'Biotech !
04/07/2017 15:55:32 Le blog de Sup'Biotech

Tout au long de l'année, la vie à Sup'Biotech est riche en événements. Retour sur trois d'entre eux qui ont animé le printemps 2017 : la nouvelle édition de la Fête de la Nature sur le campus, la participation de la Biotech Team à l'Oxfam Trailwalker et l'organisation de la conférence « La place des biotechnologies dans le développement durable » par Le Bio Club.

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_01.jpgQuand le campus célèbre la biodiversité
Les 17, 18 et 19 mai 2017, le campus Paris-Villejuif de Sup'Biotech a abrité la nouvelle édition de la Fête de la Nature, cet événement national qui, chaque année, permet de sensibiliser le grand public à la sauvegarde de l'environnement. Après une première déclinaison de la manifestation réussie l'an dernier, cette « Fête de la Nature by Sup'Biotech » a encore une fois attiré de nombreux visiteurs grâce à un programme riche concocté par l'association Bio'Campus réunissant des étudiants de l'école et de l'EPITA. Conférences, projections de films, parcours d'initiation à la biodiversité, exposition, présence d'une ferme pédagogique, mini-jeux (avec cadeaux à la clé), espace d'éveil à la nature, ateliers de maquillage et de dégustation... Tous les ingrédients étaient réunis pour émerveiller petits et grands !

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_0.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_03.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_04.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_05.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_02.jpg

100 kilomètres pour la bonne cause
C'est désormais une tradition bien ancrée. Depuis 2015, Sup'Biotech participe chaque année à l'Oxfam Trailwalker, un trail qui demande à ses participants de parcourir 100 kilomètres en une trentaine d'heures afin de reverser des dons à l'Oxfam et ainsi lutter contre les injustices et la pauvreté. Grâce à sa Biotech Team, un quatuor composé de membres des équipes administrative et pédagogique, l'école a récolté près de 1 500 euros à l'occasion de la nouvelle édition du trail qui s'est déroulée les 20 et 21 mai 2017.

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_06.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_07.jpg

Experts et néophytes réunis autour du développement durable
Association étudiante dont la mission consiste à faciliter la compréhension et la promotion des biotechnologies, Le Bio Club s'est associé aux Grands Voisins (Paris 14e) pour proposer un événement entièrement dédié au développement durable le 14 juin 2017. Au programme : une conférence de l'ingénieur Philippe Bihouix et Fabien Milanovic, responsable du Pôle Biotechnologies en Société de Sup'Biotech ainsi qu'une exposition photo présentant les technologies innovantes liées à la dépollution, l'agroalimentaire ou encore l'énergie. De quoi attirer curieux et professionnels !

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_08.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_09.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_10.jpg


C'est reparti pour la Summer School de Sup'Biotech
28/06/2017 10:39:07 Le blog de Sup'Biotech

À partir du lundi 26 juin 2017, la Summer School de Sup'Biotech reprend du service. Destinée aux étudiants venant de la cinquantaine d'universités internationales partenaires de l'école, ce programme estival, dédié aux biotechnologies, accueillera cette année près de 30 étudiants.

Durant trois semaines, la Summer School permettra aux participants de développer un projet innovant en équipe, de s'immerger dans la recherche « made in Sup'Biotech » via les laboratoires de l'école, d'assister à des séminaires techniques, d'acquérir des compétences en sciences et management, mais aussi d'obtenir un meilleur niveau en français grâce à des cours spécifiques. Également portée sur la découverte de Paris et, plus généralement, de la culture française, elle offrira aux étudiants l'occasion de prendre part à de nombreuses activités en compagnie des futurs ingénieurs de Sup'Biotech et des équipes pédagogiques : visite du Château de Versailles, ballade sur la Seine, journée à Disneyland, etc.

summer_school_2017_international_etudiants_supbiotech_programme_biotechnologies_decouverte_sciences_recherche_innovation_projets_culture_france_programme_02.gifUne Summer School, deux programmes
Pour son édition 2017, la Summer School de Sup'Biotech propose à ces participants de choisir parmi deux programmes pour la réalisation d'un projet innovant.

Le premier programme porte sur les cellules souches et vise à fournir aux étudiants des concepts clés sur la façon dont ces cellules peuvent aider à modéliser les maladies. Ils exploreront ce qui rend les cellules souches uniques, avec un accent particulier mis sur leur caractérisation et leur fonction. Ils étendront enfin leurs connaissances pour inclure une introduction au domaine plus spécialisé de l'édition du génome (CRISPR-Cas9).

Le second programme concerne les sciences alimentaires. Conçu pour aider les étudiants à comprendre ce processus, de la fabrication jusqu'à la commercialisation, il permet d'aborder un large spectre de domaines et disciplines. Les étudiants seront amenés à conceptualiser et développer de nouveaux produits alimentaires.

summer_school_2017_international_etudiants_supbiotech_programme_biotechnologies_decouverte_sciences_recherche_innovation_projets_culture_france_programme_01.jpgEnvie d'en savoir plus sur la Summer School ? Rendez-vous sur le site international de Sup'Biotech !

Pour vivre la Summer School comme si vous y étiez, n'hésitez pas à suivre la page Facebook Sup'Biotech International et son compte Instagram @supbiotechinternational


Page:   of 3 

Actualités Twitter